Itinéraire

Itinéraire

Première partie : de Fossombrone à Camerino – 220 km en 10 étapes

Le Chemin des Capucins est un itinéraire très riche d’un point de vue spirituel, historique, artistique et naturaliste, mais aussi très exigeant d’un point de vue physique, en raison de la physionomie de l’arrière-pays des Marches, qui présente une succession continue de montées et de descentes, avec de nombreuses étapes aux dénivelés importants. Il traverse du nord au sud la dorsale intérieure des Marches avec un parcours de près de 400 km qui retrace les lieux des origines de l’Ordre. Il peut être parcouru pendant de nombreux mois de l’année, mais en hiver (notamment en décembre, janvier et février), il n’est pas recommandé de le faire, car plusieurs étapes sont montagneuses et peuvent être recouvertes de neige. Elle commence à Fossombrone, au Colle dei Santi, où se trouve un monastère capucin, d’où vous pourrez donner le coup d’envoi de votre promenade par une belle liturgie initiale avec les frères présents sur place. La route se poursuit par les magnifiques gorges du Furlo, où la rivière Candigliano se faufile entre les imposantes parois rocheuses. La troisième étape est la ville historique de Cagli, où vous pourrez visiter le monastère capucin historique, l’un des rares à avoir conservé son architecture d’origine et la zone où le frère Ludovico da Fossombrone a trouvé refuge à la fin de sa vie. De Cagli, l’itinéraire continue vers l’ancien monastère de Fonte Avellana, et de là, en passant sous la corne du Monte Catria, il continue vers la nouvelle étape dans le petit village sauvage de Pascelupo, où il est possible d’apercevoir l’Ermitage de San Girolamo (les visites à l’intérieur de l’ermitage ne sont pas autorisées, mais il vaut la peine d’être visité de l’extérieur), où le Bienheureux Paolo Giustiniani a donné asile aux premiers Capucins. Le parcours se poursuit par une étape difficile jusqu’à Fabriano, la ville du papier, et de Fabriano monte à Poggio San Romualdo, en passant par l‘Eremo dell’Acquarella, où en 1529 les Capucins se sont réunis pour célébrer le premier chapitre de l’Ordre. A l’étape suivante, nous découvrons l’abbaye romane de Sant’Urbano et l’Ermitage des Frères Blancs, où les promoteurs de la réforme capucine trouvèrent refuge, jusqu’à Cupramontana, d’où nous partons le lendemain pour arriver à Cingoli, le “balcon des Marches”, d’où nous jouissons d’un large panorama sur la Région. En passant par l’Ermitage de Sant’Angelo, qui fut le lieu d’une première expérience de vie réformée, la longue étape suivante (la plus longue de tout le voyage) mène à San Severino Marche et le lendemain à Camerino, où les Capucins sont nés et où se trouve le premier couvent de l’Ordre, le couvent des Capucins de Renacavata.

Deuxième partie : de Camerino à Ascoli Piceno – 160 km en 7 étapes

De Camerino, la deuxième partie du parcours reprend et l’étape suivante mène à San Lorenzo al Lago sur le lac Fiastra. La route continue ensuite vers la ville de Sarnano et de là, en passant par le Sanctuaire de la Madonna dell’Ambro, un lieu de spiritualité enchanteur situé dans les Monts Sibillini, nous atteignons Montefortino. Le lendemain, nous partons pour Montefalcone Appennino, d’où l’on peut admirer d’un coup d’œil le paysage multiforme des Marches. Partant du Couvent des Observants de Saint Jean Baptiste, lieu qui marque l’événement important de la fuite du Frère Matteo da Bascio, le parcours mène à Rotella et ensuite à Capradosso, village qui conserve la mémoire du Vénérable Frère Marcellino. De là, le parcours continue vers Offida, où est conservé le corps du Bienheureux Bernardo da Offida, et arrive à Ascoli Piceno, dans le sanctuaire de San Serafino da Montegranaro, le saint des frères capucins des Marches, où l’on peut conclure le voyage par une liturgie d’action de grâce avec les frères présents pour l’expérience.
Shopping Basket
Apri per chattare
1
Scrivimi un messaggio
Ciao Fratello/Sorella
Come posso aiutarti?